Notre solution pour surmonter la dyslexie

Soigner la dyslexie: quelles solutions?

Oui, soigner la dyslexie c’est possible, mais les outils traditionnels sont mal adaptés

Pour soigner la dyslexie, le programme de l’éducation offre de nombreuses formes d’aides et de soutien à des enfants qui sont en échec scolaire, mais il n’arrive pas à leur apporter la solution dont ils ont besoin. Dans une scolarisation en milieu ordinaire, le rôle des professeurs n’est pas de corriger la dyslexie, même s’ils sont souvent les premiers à la détecter et à alerter, puis à orienter les parents.

Les structures de Santé, de leur côté, habilitées à diagnostiquer les troubles spécifiques du langage écrit, offrent une prise en charge aux enfants qui présentent ces troubles dans le cadre des rééducations. Cet accompagnement, partiel et pas toujours possible, est insuffisant. Trop de parties sont impliquées. Et l’accumulation de différentes formes d’aides, de thérapies et de soutien risquent d’aggraver les choses. Pourquoi? Parce-que très souvent, c’est la méthode d’apprentissage de base qui ne convient pas à l’enfant dyslexique. Renforcer l’apprentissage de la langue à travers ces méthodes, qui se sont avérées inefficaces avec l’enfant, n’est donc pas un remède à la dyslexie. C’est pour cela que la bonne volonté et le travail de tous ceux qui accompagnent l’enfant à l’école ou autour de l’école ont peu de chances de porter fruit.

Plus qu’une question de réussite scolaire, c’est aussi une question d’épanouissement et de bien être de l’enfant qui reprend confiance en lui

Augmenter la pression sur l’enfant en insistant avec une méthode à laquelle il reste imperméable n’apporte pas de résultats et se révèle être une dure pression psychologique pour l’enfant dyslexique.  Car malheureusement, le blâme est souvent porté sur l’enfant ou sur sa dyslexie, alors que c’est la méthode d’apprentissage qui s’avère inadéquate.

On le voit d’ailleurs : le nombre d’initiatives, de thérapies et formes de soutien pour enfants dyslexiques ne cesse d’augmenter – et pourtant, nous nous apercevons que le nombre d’enfants avec des troubles du langage ou en grandes difficultés scolaires, augmente chaque année. (source OCDE)

La Méthode Dyseurope: comment et pour qui?

Une méthode spécifique pour surmonter la dyslexie et les troubles de lecture et d’écriture

A qui s’adresse cette solution pour corriger la dyslexie et la faiblesse de langage ?

La méthode de Dyseurope s’adresse aux parents d’enfants dyslexiques au primaire, collège ou au lycée et qui, malgré une intelligence normale rencontrent sans raisons apparentes des difficultés scolaires. Elle leur apprend à lire et à écrire autrement, puisque l’enseignement classique n’a pas été assimilé par l’enfant. Dyseurope a conçu cette méthode à travers de longues années de travail afin qu’elle soit adaptée aux difficultés spécifiques des enfants dyslexiques. Elle reconstruit les bases de la lecture et de l’écriture pour rétablir les automatismes que l’enfant dyslexique n’a pas assimilé à l’école. Notre but est d’aider chaque enfant à faire un excellent départ dans la vie scolaire et poursuivre une scolarité normale. Les troubles dys ne doivent pas être synonyme d’échec scolaire.

Cette méthode pédagogique a été conçue à l’origine pour aider les parents à remédier à la dyslexie de leur enfant.

Elle instaure et restaure les fondamentaux de la lecture et de l’écriture et les aide à combler leur retard. Ceci étant, il est important de souligner qu’elle donne également d’excellents résultats pour réapprendre à lire et à écrire sans échec aux élèves qui décrochent sans vraiment en comprendre la cause. Elle renforce les automatismes de la lecture et permet une meilleure compréhension des textes indispensable à une réussite scolaire. La méthode peut aussi être utilisée pour apprendre à lire à partir du CP. Il n’y a pas d’âge limite pour ré apprendre à lire et à écrire, la méthode est aussi bien utilisée par des enfants et adolescents que par des adultes.

Les leçons et règles de langues dans nos livres sont propres à notre méthode quant à leurs contenus et leur mode d’application. Ce ne sont pas des exercices faits « à la légère ».

Chaque lettre, chaque mot, chaque leçon, chaque exercice est choisi de manière à reconstruire le langage écrit de manière à être assimilée au mieux par l’enfant.

Le travail à suivre a été très mûrement réfléchi et développé en travaillant avec des milliers d’élèves.

  • Notre méthode s’adresse donc tout particulièrement aux :

    • enfants et adolescents dyslexiques, qui, malgré une intelligence normale, rencontrent sans raison apparente des difficultés scolaires.
    • enfants et adolescents qui décrochent SANS pour autant être dyslexique.
    • élèves en échec scolaire, ceux qui commencent à rencontrer des difficultés et risquent de baisser les bras.
    • enfants et adolescents surdoués dyslexiques et qui ont un rythme de pensée accéléré et sont naturellement ralentis dans leur besoin d’exécution rapide.
    • enfants en âge d’apprendre à lire, idéalement à partir de 6 ans et demi.
    • adultes dyslexiques qui cherchent à surmonter leurs troubles de la lecture et de l’écriture.

Pour remédier à la dyslexie, nous mettons les parents au cœur de l’effort

L’implication des parents est primordiale pour accompagner l’enfant dyslexique dans le ré apprentissage de la lecture et de l’écriture et l’assister dans son travail scolaire. Le parent est au premier plan et connait son enfant au mieux, il connait ses points forts et ses points faibles. Il est aussi le premier à remarquer et surveiller le progrès de l’enfant, à le voir s’épanouir et observer comment son comportement change par rapport à l’école. Les parents gèrent le meilleur moment de la journée et guettent le bon instant de réceptivité de leur enfant pour travailler une petite durée de 15 minutes afin d’obtenir le meilleur résultat possible. Le parent connait son enfant au mieux et détectera plus facilement la moindre hésitation ou incompréhension sur un exercice à faire.

Ce n’est plus le combat de l’enfant seul, car le travail et la récompense se partagent en duo entre parent et enfant.

C’est pourquoi un outil pédagogique adapté est nécessaire aux parents pour que l’enfant dyslexique ré apprenne à lire et à écrire, un trouble qui est souvent la source de ses difficultés scolaires. Afin de rendre cet outil praticable par chaque parent, il doit être puissant, simple et efficace. C’est là la mission que s’est fixée Dyseurope. Soutenu et guidé par nos services d’aide aux parents le parent de l’enfant dyslexique devient le garant de sa réussite. Il n’a plus le stress et la fatigue liés à l’organisation d’heures de soutien et de déplacements.

Le principe de notre méthode dyslexie est avant tout pragmatique et permet aux parents de lutter efficacement contre la dyslexie de leur enfant sans l’intervention d’un spécialiste en orthophonie. Les parents ont besoin et réclament une méthode qui répond à un réel problème de leur enfant et permet à réapprendre à lire et à écrire SANS échec. Elle a été développée pour que les parents puissent eux-mêmes remédier à la dyslexie de leur enfant chez eux de façon durable et si possible rapidement.

Notre solution : aidez votre enfant dyslexique à (ré)- apprendre à lire et à écrire à la maison, pour remédier mais aussi prévenir la dyslexie avant qu’elle ne s’installe.

La méthode de Dyseurope pour Vaincre la Dyslexie se construit autour des besoins des enfants dyslexiques. Ces enfants intelligents, qui peuvent lire, écrire et réussir leur scolarité comme les autres, pourvu qu’on leur donne une chance égale d’apprendre au travers une méthode d’apprentissage adéaquate. Cette méthode nous l’avons créée, testée et perfectionnée depuis plus de 60 ans. Et l’effet se voit sur les enfants : leur niveau s’améliore rapidement et visiblement dès la première étape de la méthode. L’enfant change: il s’affirme de plus en plus chaque jour, il ose lire à voix haute et ose essayer de répondre en classe.

La méthode consiste en 3 étapes progressives qui se présentent sous la forme s’une série de livres.

Elle est faite pour être utilisée par les parents à la maison, à travers une courte session de 15 minutes de travail chaque jour. Chaque livre est composé de leçons et d’exercices ainsi que d’instructions pour aider le parent à guider l’enfant à travers chaque étape. Dès le début, parent et enfant sont guidés par une structure de travail très solide garantissant un effet positif chez l’enfant. Parent et enfant ne travaillent jamais plus de 15 minutes par jour. Pour les très jeunes enfants 8 minutes au début suffisent. C’est la preuve incontournable de la puissance et l’impact de notre méthode.

Dès les premiers jours avec le Livre I, l’utilisation de la méthode deviendra très vite un automatisme pour les parents comme pour l’enfant. Dyseurope vous aide à faire la mise en route pour s’assurer que vous fassiez un bon départ avec la méthode.

Nota Bene : Pour que la méthode abc-Dyseurope donne des résultats, il est fortement déconseillé de suivre d’autres formes de thérapies ou de soutien en parallèle. L’impact sur l’élève d’un tel mélange pourrait sérieusement altérer les résultats escomptés avec notre méthode et viendrait en perturber le principe, donc l’efficacité.

Dyslexie : des résultats concrets grâce à l’utilisation de la méthode Dyseurope

Notre solution apporte des résultats indéniables pour les enfants dyslexiques

Par un travail quotidien de 15 minutes à la maison, cette méthode vise à :

  1. Comprendre ce que l’on lit
  2. Favoriser une lecture spontanée
  3. Eviter des erreurs en écriture
  4. Améliorer l’écriture
  5. Stabiliser et remonter le niveau d’étude
  6. Redonner confiance à votre enfant
  7. Réconcilier votre enfant avec l’école
  8. Lui donner le goût de la réussite

Les parents constatent les premiers résultats en quelques semaines : dès la sixième semaine vous pourrez observer un besoin de lire et de bien écrire chez votre enfant. Il commencera à lire spontanément tout ce qu’il a devant les yeux alors que jusque-là il lisait avec hésitation. Ces progrès se reflèteront aussi dans l’écriture qui deviendra progressivement plus régulière, nette et lisible.

  • Au bout de trois mois, l’enfant devrait avoir rattrapé un retard en lecture d’un an et demi.
  • Après encore six mois, l’enfant aura non seulement acquis une base solide en lecture et en écriture, mais il aura assimilé cet automatisme qui lui faisait défaut jusqu’à présent. A la fin de la deuxième étape, l’enfant devrait avoir rattrapé encore 2 ans de retard en lecture et écriture.
  • Les 4 à 6 mois qui suivent commence le polissage des acquis: l’enfant devrait maintenant maîtriser la lecture et l’écriture de manière ‘normale’. Il lit bien, comprend ce qu’il lit, et ne fait plus de fautes à l’écrit.

La méthode de Dyseurope est une méthode vivante, elle apporte une solution pragmatique à un réel problème de l’enfant. Le retour d’information des parents nous est indispensable afin de pouvoir continuellement optimiser la méthode. C’est pourquoi chaque parent en faisant l’acquisition de notre méthode accepte volontairement de nous informer sur le progrès de son enfant.

L’acquisition de la deuxième étape sera vue comme une confirmation sur la satisfaction du résultat et le progrès obtenu à la fin de la première étape. Notre Institut sonde régulièrement ses élèves afin de pouvoir tester leurs acquis et en cas de besoin conseiller les parents afin que parents et enfants puissent continuer le travail dans les meilleures conditions possible.

 

Êtes-vous prêt à réconcilier votre enfant avec la lecture et l’écriture?

Les résultats obtenus avec notre méthode son rapidement visibles. Les parents connaissant leur enfant au mieux, ils verront très vite leur enfant changer. Tout d’abord son attitude envers le travail et les devoirs scolaires change positivement. Il voit enfin que lui aussi arrive à lire et à comprendre ce qu’il lit. Il gagne en confiance et se fait plus facilement de nouveaux copains. Les camarades de classe aussi viennent plus facilement vers lui. En même temps que les progrès se concrétisent les parents assistent à l’épanouissent et au bien-être de leur enfant.

« A chaque petite leçon, jour après jour nous avons vu le progrès. Très vite, au bout de quelques semaines nous avons constaté une vraie amélioration. Sa concentration était meilleure et sa lecture moins hésitante. Dans l’ensemble, au bout de quelques mois la lecture est devenue beaucoup plus fluide. Il a une écriture bien lisible et il apprend à conjuguer, ce qui semblait totalement impensable il y a quelques mois seulement. » Lire la suite.

Isabelle B (Dordogne)

« A la rentrée en CM2, les évaluations sont à la limite. Une amie me recommande la méthode abc-Dyseurope. Son fils progresse miraculeusement avec cette méthode. Nous commençons en juillet 2014, peu avant la 6ème, 15 minutes tous les jours. Les résultats sont là, il a eu 13 et 14 de moyenne, au premier et second trimestre. Nous avons bien sûr arrêté l’orthophonie. M est devenu plus curieux, confiant, il ne régresse plus! Alléluia. Cette méthode a sauvé notre fils, il reste encore du travail, cependant on avance… » Lire la suite.

Sandrina F (Montureux)