Témoignages des parents

« Cette lecture, c’est incroyable et en en parlant à cet instant j’ai le cœur rempli de joie. L’écriture aussi s’est nettement améliorée. Le chemin accomplit en 8 mois est immense…» 

« Nous avons commencé la méthode en juillet 2012 après une visite chez Dyseurope. A ce moment là, notre fils a 9 ans ½ et n’arrive toujours pas à lire. Il déchiffre mots après mots. En écriture, l’orthographe des mots est totalement déformé et instable. Il ne reconnaît pas les mots et beaucoup de mots sont attachés.

Nous avions déjà consulté une orthophoniste pendant 2 ans, un psychomotricien, une psychologue….mais on nous disait il faut être patient la lecture va arriver. Mais non, elle n’arrivait pas ce qui générait un stress énorme pour notre fils et toute la famille. On ne voulait pas abandonner, Antoine est dyslexique mais on devait trouver une solution pour l’aider.

Lorsque je suis allée sur le site de Dyseurope et que j’ai lu les témoignages des autres parents je me suis dis ‘pourquoi cette méthode ne fonctionnerait t-elle pas pour notre fils ‘ ? Je me souviens du premier entretien avec Dyseurope qui m’avait dit : « Antoine va lire » et moi, j’avais répondu que ça faisait 4 ans que l’on espérait. On nous a bien tout expliqué et nous avons commencé tout de suite ¼ d’heure par jour. Notre fils était très volontaire, les exercices étaient faciles et courts. Au bout de 6 semaines il commençait à lire des mots bien distincts, ensuite la vitesse de lecture a accéléré, le ton s’est mis en place et il a appris à respirer en lisant. Maintenant il lit des phrases et des livres de son âge. Il persiste encore quelques erreurs de lecture (inversion de mots ou des jours ou la lecture est moins fluide) mais on y croit.

Nous sommes en février et nous avons presque terminé le livre 2. Cette lecture et l’écriture aussi se sont nettement améliorées. Le chemin accomplit en 8 mois est immense, nous continuons à 200 % pour corriger les petites imperfections qui persistent encore. Antoine lit ; je ne croyais jamais pouvoir prononcer un jour ces deux mots et pourtant oui il lit grâce à Dyseurope. Un immense Merci. »

Lauriana M (Franche-Compté)