Blogs

Oui, on finit toujours par trouver quelque chose….
Posté par DYSEUROPE le 15 juillet, 2014

On peut trouver une vue perturbée par des lettres qui « dansent » ou un oeil diagnostiqué « paresseux » et qui a du mal à fixer une cible. On préconisera alors des séances de gymnastique pour les yeux parfois accompagnées par des lunettes adaptées. Contre un trouble de latéralité suspect on préconise un soutien dans les chaussures qui corrigeraient une mauvaise tenue posturale.

Du coup on s’occupe de la personne, l’impact est positif et elle va mieux. Mais….le temps passe et, que faire si malgré toutes ces tentatives décrites ci-dessus la difficulté pour lire, écrire et comprendre persiste et que l’échec scolaire guette toujours?  Il devient clair que les « solutions » décrites ici s’occupent des problèmes visibles à la surface mais elles ne touchent en aucun cas le fond du problème.

On sait maintenant que….

Tous ces tests faits autour de l’enfant dyslexique sont bons, c’est à dire: le visuel est bon, l’ouï, le verbal, la performance, la main qui écrit, l’intelligence, et donc……la tête aussi. Oui une chose est un peu ‘différente’….mais, même des présidents de pays très connus signent les contrats de la main gauche […]

Maintenant, comment évaluer l’intensité du problème… ?

En absence de pouvoir chiffrer avec précision les acquis de l’enfant on finit par se sentir perdu entre les nouvelles couleurs pour évaluer, entre les « A » (acquis) rassurants et les «NA » (non-acquis) inquiétants. Est-ce qu’un « NA» est une alerte oui ou non et que faire ? Pourtant nous sommes déjà en octobre…et il a déjà redoublé l’année dernière [..]

Que faire maintenant ?