Blogs

Les tablettes à l’école, pas un outil miracle
Posté par DYSEUROPE le 28 septembre, 2015

Des résultats scolaires beaucoup plus bas dus à une mauvaise utilisation des ordinateurs et des tablettes

Les tablettes à l’école, pas un outil miracle. Cette technologie informatique est devenue un élément essentiel en classe. Afin de mieux familiariser les élèves avec cette nouvelle technologie beaucoup de pays ont investi massivement pour équiper les écoles avec des ordinateurs et des connexions internet. Des milliards d’euros y ont été investis à travers le monde. Mais…avant d’avoir fait cet investissement les écoles auraient mieux fait de d’abord tester l’effet sur les élèves.

Pourquoi ?

D’après une étude de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) publié sur EUROPE 1 les élèves utilisant souvent leur tablette à l’école seraient moins performants. Le principal problème est que cette forme de technologie, bien qu’elle véhicule les informations très vite, elle n’améliore pas la lecture ni l’écriture.

Voilà donc la conclusion d’une étude réalisée dans 31 pays. Les élèves en regardant les images les comprennent instantanément et cela éveille leur curiosité puisque les images parlent d’elles-mêmes mais elles ne font pas appel à la lecture et l’écriture. La plasticité du cerveau n’est plus sollicitée et régresse.

‘Lire’ est un acte sérieux et non banal

Pour bien comprendre un texte il faut lire sans images à l’appuie afin que le cerveau comprends le sens des mots écrits. Les élèves ne peuvent pas acquérir ces bases là en ‘jouant’ avec leur tablette. Ce problème ne peut être résolu que par une bonne méthode d’apprentissage de la lecture et de l’écriture. Autrement dit il faut commencer par cette maitrise en premier. Les tablettes à l’école font profiter seulement les élèves de cette technologie s’il savent bien lire et écrire. Essayer de faire l’inverse et de remplacer la lecture et l’écriture par l’usage des tablettes et des ordinateurs avec correcteur d’orthographe a prouvé son inefficacité.