Témoignages

Même le médecin scolaire

« Même le médecin scolaire de l’établissement m’a dit «ce n’est plus la même enfant». Il était d’ailleurs très intéressé pour savoir comment, en si peu de temps, Léa avait pu changer à ce point. »

Certains pensent que la dyslexie soit un vrai problème. Qu’avez-vous à dire à ça ? La dyslexie, on y croit, ou on n’y croit pas ! J’ai d’ailleurs vécu la même situation avec Léa, ma fille de sept ans, l’année dernière. A l’école, on me disait qu’elle était fainéante ! Qu’elle n’était pas motivée par les études… Elle travaillait pourtant deux fois plus que les autres, mais pour un résultat nul.

Face au rejet de l’institutrice, Léa a déprimé

Après une visite chez une orthophoniste le diagnostic de la dyslexie a été posé, là, je me suis dit « ça y est, on va enfin me croire ». J’ai présenté le diagnostic à l’institutrice qui m’a répondu « et alors ? ». J’ai été surprise de cette réaction. Je m’attendais à ce qu’elle ait un nouveau regard sur ma fille, mais en fait ça n’a rien changé. La communication n’était pas possible, en tous cas avec cette institutrice. Face au rejet de celle-ci, Léa a déprimé et je me suis fait énormément de souci pour l’avenir de ma petite fille.

C’est aux parents de réagir

Je me suis alors adressée au directeur de l’école qui m’a dit « de toutes façon, nous sommes démunis devant ce genre de cas ». C’était toute sa réponse. Alors effectivement, les professionnels n’y croient pas vraiment ; et c’est aux parents de réagir.

Je suis retournée voir l’orthophoniste qui avait posé le diagnostic. Elle m’a prévenue que ce serait long et fastidieux et qu’il nous faudrait beaucoup de courage. Léa a eu des séances avec elle, mais aucun résultat. Toutefois Léa était contente ; elle allait voir une amie ! On peut dire que cela lui a fait du bien.

J’ai tapé:  ‘dyslexie aide’

Enfin, je suis allée sur Internet et j’ai tapé les mots « dyslexie et aide ». Je suis tombée sur une page qui présentait une méthode ‘Vaincre la Dyslexie’ et des témoignages de mamans disant être sorties des mêmes difficultés. J’étais assez excitée par cette méthode et en ai parlé à mon mari qui m’a dit « Vas-y, fonce ! ». Ces témoignages écrits par des parents ayant un enfant dyslexique m’ont beaucoup marquée, car j’y voyais tout ce que j’étais en train de vivre. Je me suis dit « il faut absolument que j’essaie ! »

L’ éditrice de Dyseurope, m’a fait comprendre qu’il ne fallait pas l’utiliser en même temps qu’autre chose, notamment les séances d’orthophonie. J’ai donc suivi ses conseils. J’ai reçu les éléments de la méthode et j’ai commencé le soir même en disant à Léa « c’est comme un livre magique ».

C’est assez facile à suivre pour une mère : La méthode ‘Vaincre la Dyslexie’ guide le parent à chaque pas. C’était parti ! Et c’est spectaculaire.

Entre temps nous avons déménagé et Léa a donc changé d’école. A la rentrée, j’ai prévenu l’école que Léa était dyslexique. Il y a quelques jours, j’ai été convoquée par la Directrice de cette école qui me dit sur le ton de l’humour « vous nous avez dit que Léa était dyslexique ; vous ne nous auriez pas menti, par hasard ! ».

Car Léa est à présent motivée, elle est dans les premières de la classe, alors qu’il y a quelques semaines, elle ne savait pas placer correctement les mots et les lettres ! Elle aime à présent prendre la parole, parfois même de trop. Ça se passe très très bien.

Même le médecin scolaire de l’établissement m’a dit « j’ai entendu dire que vous aviez une méthode »

«Puis-je avoir les coordonnées car je voudrais faire relayer l’information auprès des nombreuses mères qui sont dans cette situation. Quand je vois les résultats sur votre fille, je me dis qu’il faut absolument donner cette information ». J’ai commencé la méthode vers le 15 Août. Nous sommes mi septembre !!

J’espère que notre témoignage attribuera à convaincre les parents que ça fonctionne afin que les mamans qui vivent cette situation puissent espérer.

                                                                                                                  Armelle. A

(Bouches-du-Rhône)

lecture
+33 3 62 27 61 84


Vaincre la dyslexie avec les parents